règles d'usage

Le Shinbukan est un koryu : une école traditionelle de techniques martiales. Devenir membre du Shinbukan implique un engagement personnel important et des devoirs qui sont différents de ceux que l'on demande aux pratiquants de Budo en général.

 

Les règles du Shinbukan sont simples et claires. Elles insistent sur une conduite et une attitude correcte, mais notamment sur l’interdiction de :

  • pratiquer avec des personnes ne faisant pas partie de l’école
  •  enseigner
  •  effectuer des démonstrations.


principes

Kuroda senseï a formalisé les grands principes qui sous-tendent l'entraînement en Shinbukan en vue de modifier la façon d'utiliser le corps. Il importe toutefois de bien comprendre que ceux-ci ne peuvent être réellement appréhendés que par la pratique des entraînements sous la direction de senseï lui-même, qui prend soin de démontrer et de toujours permettre aux élèves de ressentir directement à son contact l'excellence des mouvements réalisés en application de ces principes. Parmi eux on notera : Musoku-no-ho (la méthode de l'absence de pieds), Ukimi (le corps flottant), Saidaisaisho-riron (théorie maximum minimum), Juntaï-ho (le corps uni), Tosokudo (la vitesse constante), Chokusen (la ligne droite). Un texte de présentation détaillée de ces principes par SenseÏ a été remis aux élèves inscrits. Si vous êtes membres de l'école et ne disposez pas de ce document vous en trouverez la transcription dans l'onglet "Informations pratiques" du présent site.


Au départ, aucun d’entre vous ne peut simplement marcher correctement. Notre façon habituelle de marcher dans la rue est contraire à la théorie et à l’application de Musoku-no-ho. De la même façon, aucun d’entre vous ne peut lever ou descendre son bras correctement. On ne doit utiliser aucune force, aucune énergie. C’est quelque chose d’extrêmement difficile à appréhender, mais c’est ce que je vous enseignerai. […]

 

Au début de la pratique des Katas du Shinbukan, personne ne parvient à bouger correctement. Il est très difficile d’apprendre à bouger de la bonne manière, mais je tiens à assurer tous mes élèves qu’à travers une pratique rigoureuse, les principes du Shinbukan et leurs applications peuvent être appris.

 

Le plus important : vous devez comprendre (et s’il-vous-plait gardez-le à l’esprit) que votre corps actuel ne sait pas bouger !

 

Commençons par nous entraîner aux Katas avec une douloureuse satisfaction (“happy pain”).

Tetsuzan Kuroda